top of page

Communiqué de presse - Comité N18 demande développement



La route intercantonale N18 est chroniquement surchargée. Les membres du Comité N18 Bâle-Jura demandent donc à la Confédération, qui est désormais responsable des routes nationales, de prendre des mesures pour éliminer les goulets d'étranglement. La région doit maintenant présenter de manière décisive ses demandes au niveau fédéral afin que les mesures nécessaires et urgentes soient incluses dans le prochain programme de développement stratégique des routes (PRODES 2022).


Les routes de transit de Laufon, Zwingen et Delémont et la jonction de l'Angenstein en particulier sont considérées comme des points de congestion depuis longtemps. La croissance constante de la population dans les districts de Laufental, Dorneck, Thierstein et Delémont explique en grande partie l'aggravation continue de la congestion le long de la route nationale N18. « En 2020, la N18 présentait la deuxième plus forte densité de congestion de Suisse. Cela indique clairement que la demande de mobilité n'est pas satisfaite de manière adéquate. Si la population des districts de Laufental et de Thierstein passe plus de 700 heures par an dans les embouteillages, ce n'est pas seulement une surcharge, mais aussi un énorme préjudice économique », explique Martin Dätwyler, député du parlement de Bâle-Campagne et directeur de la Chambre de Commerce de Bâle.


Angenstein demeure un risque pour la sécurité

Malheureusement, la surcharge de trafic sur la N18 n'est pas le seul problème au long de la route. « Rien qu'à Angenstein, il y a eu un accident tous les deux mois en moyenne au cours des cinq dernières années. La plupart de ces accidents sont dus au fait que le tracé de trafic manque de clarté. Les problèmes de l'Angenstein vont donc bien au-delà des dommages monétaires », ajoute le député du parlement de Bâle-Campagne Rolf Blatter.


La région doit présenter ses demandes au parlement fédéral de manière décisive

La N218 relie la cité de Bâle au Jura et connecte le Laufental et la région de Delémont à la région économique de Bâle et au Plateau. Elle constitue un axe de passage important et pourra soulager le réseau routier suisse, si la Confédération améliore sa performance et sa sécurité. « Maintenant il est crucial que la région présente ses exigences à Berne, car l'office fédéral des routes est en train d'élaborer le programme de développement stratégique 2022 qui sera soumis à la consultation au début de l'année prochaine et ensuite au parlement », dit la conseillère nationale Sandra Sollberger.


Une bonne accessibilité est un facteur clé pour l'implantation

La bonne accessibilité demeure en facteur d'implémentation décisif pour notre région. Cela s'applique à tous les modes de transport, mais au transport routier en particulier. Avec le transfert de responsabilité pour la route nationale N18 à la Confédération, celle-ci est maintenant chargée de remédier les défauts. C'est la raison pour laquelle le Comité N18 Bâle-Jura s'engage au niveau fédéral pour que des mesures nécessaires soient prises afin d'assurer l'accessibilité de l'ensemble de la Suisse du Nord-Ouest.


Nécessité pour la Suisse du Nord-Ouest

Les cantons de la Suisse du Nord-Ouest renforcent leur collaboration, s'agit-t-il de l'engagement dans le Swiss Innovation Park Basel Area ou dans le domaine de la santé ou de l'éducation. Mail il est important qu'ils s'engagent également pour le développement des infrastructures. « Le manque d'infrastructures de transport efficaces et aptes à satisfaire les exigences de ces coopérations croissantes rend difficile l'utilisation des synergies et donc la création d'une économie prospère », dit Damien Chappuis, maire de Delémont.


Aménagements plus urgents que jamais

La digitalisation et la globalisation sont une réalité économique. « Actuellement, des tendances économiques mondiales favorisent l'attractivité de l'implantation dans les régions rurales. Les fournisseurs de demain ne devront pas obligatoirement s'implanter dans la ville afin d'être proches de leurs clients. Les routes de transport deviennent donc plus importantes. Sans les développements nécessaires, la Suisse du Nord-Ouest manquera de grandes opportunités de croissance économique », conclut Andreas Hänggi, président du Industrieverband Laufental, Thierstein, Dorneck, Birseck.


Le Comité N18 Bâle-Jura rejoint des conseillers nationaux et des députés des cantons BâleVille, Bâle-Campagne, Jura et Soleure ainsi que des associations économiques et des communautés. Ils demandent:


1. Le comblement des lacunes dans le réseau national de voies rapides et la création d’une redondance sur l’axe Bâle-Suisse occidentale.


2. L’élimination durable et rapide des goulets d’étranglement existants à Angenstien, sur les routes de transit de Laufon, Zwingen et Delémont.


3. Des études financées par PRODES (études de projet et analyses d’utilité) sur le développement graduel de la N18 et l’élimination des goulets d’étranglement existants aves des solutions adéquates pour la circulation lente.


4. Des crédits de réalisation pour l’élimination des goulets d’étranglement à Angenstein, sur les routes de transit de Laufon, Zwingen et Delémont dans le cadre de PRODES 2026.

Commentaires


bottom of page